Le Chapelier Toqué

L’Effrontée 6.10 s’est invitée dans l’atelier Le Chapelier Toqué, l’antre artistique de Nell, qui nous livre sa poésie, et qui nous donne envie d’être coiffé...  Qui êtes-vous Nell ?  Suis-je un homme ou une femme, peu importe... J’espère être avant toute chose artiste.
Je vis entre Paris et Lyon ma ville natale. J’y ai fait des études de styliste de mode à Supdemod puis un Master 2 en marketing du Luxe. J’ai eu la chance de travailler ensuite pour Lise Charmel quelques années, puis en tant que chef de produit et enfin D.A pour des marques comme Little Marc Jacobs ou Jean Paul Gaultier Junior. Je crois que je tiens mon petit grain de folie de cet univers de l’enfant. J’y ai beaucoup appris pendant des années, au cœur des créations, là où les collections se dessinent et prennent forme. J’ai ensuite voulu voler de mes propres ailes, mon envie d’indépendance et de créer quelque chose de neuf était plus fort que moi.  De quoi vous inspirez-vous pour créer ?  Je m’inspire vraiment de tout et tout m’inspire. Les voyage, j’adore voyager et particulièrement en Asie, les gens dans la rue, une rencontre, un détail... la moindre petite chose peut m’amener à prendre mon crayon et créer quelque chose de nouveau.  Que rêviez-vous de faire enfant ?  Être styliste, j’en ai toujours rêvé. J’ai la chance inouïe de faire ce que j’aime. Ma grand-mère était couturière et je n’arrêtais pas de trainer dans ses pattes étant enfant !  À quoi ressemble votre atelier ?  Dans mon atelier il y a juste moi et mon chat Fanfan (non pas en rapport avec Fanfan la tulipe, mais Fanfan le film des années 90, que j’adore car il est à la fois léger et plus compliqué qu’il n’y paraît... un peu comme moi, quoi !
Mon atelier c’est un peu la caverne d’Ali Baba, car j’adore chiner et m’essayer à de nouvelles choses. C’est pourquoi je créé en très petites séries, parfois en pièce unique.  Vos créations : surréalisme ou fantaisie ?  Plutôt surréalistes car mes créations je les rêve foncièrement, et quand je commence je perds tout contrôle.  Quelles sont vos matières et ornements fétiches ?  J’aime les beaux matériaux : dentelle de Calais, feutre de laine pure, soie, perles naturelles...  3 mots pour décrire le chapelier toqué  Créative - Poétique – Insolente  Et la femme Le chapelier toqué, qui est-elle ?  Femme ou homme, peu importe... Je crois que je suis sans cesse en quête de nouveautés, je cherche le beau en toute chose, je me perds parfois dans mes songes... On peut dire que je suis un peu lunaire mais pour autant très perfectionniste, je ne m’arrête jamais !  Qui rêveriez-vous de coiffer ?  Quelqu’un de ma famille qui est parti trop tôt. Bien + que toute autre personne, ou célébrité.  Vous êtes plutôt mode ou hors tendance ?  Je dirais plutôt hors tendance car je crée des pièces je l’espère intemporelles, au fil des rencontres et des inspirations... mais la mode actuelle m’inspire elle aussi !  Une petite indiscrétion pour la fin ?  Je travaille actuellement avec un super photographe sur le prochain shooting spécial mariée (une mariée moderne et libre) et je peux vous dire que nous venons juste de trouver notre Egérie et qu’elle s’appelle Emilie. L’Effrontée 6.10 s’est invitée dans l’atelier Le Chapelier Toqué, l’antre artistique de Nell, qui nous livre sa poésie, et qui nous donne envie d’être coiffé...  Qui êtes-vous Nell ?  Suis-je un homme ou une femme, peu importe... J’espère être avant toute chose artiste.
Je vis entre Paris et Lyon ma ville natale. J’y ai fait des études de styliste de mode à Supdemod puis un Master 2 en marketing du Luxe. J’ai eu la chance de travailler ensuite pour Lise Charmel quelques années, puis en tant que chef de produit et enfin D.A pour des marques comme Little Marc Jacobs ou Jean Paul Gaultier Junior. Je crois que je tiens mon petit grain de folie de cet univers de l’enfant. J’y ai beaucoup appris pendant des années, au cœur des créations, là où les collections se dessinent et prennent forme. J’ai ensuite voulu voler de mes propres ailes, mon envie d’indépendance et de créer quelque chose de neuf était plus fort que moi.  De quoi vous inspirez-vous pour créer ?  Je m’inspire vraiment de tout et tout m’inspire. Les voyage, j’adore voyager et particulièrement en Asie, les gens dans la rue, une rencontre, un détail... la moindre petite chose peut m’amener à prendre mon crayon et créer quelque chose de nouveau.  Que rêviez-vous de faire enfant ?  Être styliste, j’en ai toujours rêvé. J’ai la chance inouïe de faire ce que j’aime. Ma grand-mère était couturière et je n’arrêtais pas de trainer dans ses pattes étant enfant !  À quoi ressemble votre atelier ?  Dans mon atelier il y a juste moi et mon chat Fanfan (non pas en rapport avec Fanfan la tulipe, mais Fanfan le film des années 90, que j’adore car il est à la fois léger et plus compliqué qu’il n’y paraît... un peu comme moi, quoi !
Mon atelier c’est un peu la caverne d’Ali Baba, car j’adore chiner et m’essayer à de nouvelles choses. C’est pourquoi je créé en très petites séries, parfois en pièce unique.  Vos créations : surréalisme ou fantaisie ?  Plutôt surréalistes car mes créations je les rêve foncièrement, et quand je commence je perds tout contrôle.  Quelles sont vos matières et ornements fétiches ?  J’aime les beaux matériaux : dentelle de Calais, feutre de laine pure, soie, perles naturelles...  3 mots pour décrire le chapelier toqué  Créative - Poétique – Insolente  Et la femme Le chapelier toqué, qui est-elle ?  Femme ou homme, peu importe... Je crois que je suis sans cesse en quête de nouveautés, je cherche le beau en toute chose, je me perds parfois dans mes songes... On peut dire que je suis un peu lunaire mais pour autant très perfectionniste, je ne m’arrête jamais !  Qui rêveriez-vous de coiffer ?  Quelqu’un de ma famille qui est parti trop tôt. Bien + que toute autre personne, ou célébrité.  Vous êtes plutôt mode ou hors tendance ?  Je dirais plutôt hors tendance car je crée des pièces je l’espère intemporelles, au fil des rencontres et des inspirations... mais la mode actuelle m’inspire elle aussi !  Une petite indiscrétion pour la fin ?  Je travaille actuellement avec un super photographe sur le prochain shooting spécial mariée (une mariée moderne et libre) et je peux vous dire que nous venons juste de trouver notre Egérie et qu’elle s’appelle Emilie.


Propos recueillis par Anaïs Mateos

Un grand merci à Nell,

Vous pouvez retrouver le Chapelier Toqué et toutes ses créations sur son site et son instagram 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *