Cher Père Noël…

Cher Père Noël,

il y a longtemps que je ne t’avais pas écris. Il paraît que tu n’existes pas, ou seulement dans la tête de quelques naïfs. Cette année j’ai envie d’être de ceux là. De ceux qui croient encore en toi. C’est pourquoi je m’adresse à toi en quelques mots pour te demander… Oh non ! Ne t’inquiète pas, je ne te demanderai point de joujoux, de chaussures, ou d’autres choses qui finiront ailleurs que dans mon coeur.
Comme tu le sais je suis depuis un an une petite « Effrontée ». Et si pour beaucoup de magazines, décembre rime avec sélection cadeaux, mois de la joaillerie, ou de l’excès, nous avons décidé dans l’Effrontée de consacrer ce dernier mois de l’année à la B A. La Bonne Action, le B A ba donneur de leçons… En ce 24 décembre j’aimerais te demander de souffler quelques mots dans les oreilles de ceux qui perdent espoir, de ceux qui sont malades, de ceux qui se sentent seuls, de ceux qui ont perdu un proche. J’aimerais Père Noël que tu leur offres une étoile symbolique, celle qui les aidera à éclairer leur chemin, qui leur donnera la force de se relever et de croire en eux. J’aimerais Père Noël que tu leur offres une boule d’énergie, celle qui les aidera à se battre, à lutter sans avoir peur de ce qui les ronge. J’aimerais Père Noël que tu leur leur offres une main tendue, un coeur ouvert, et un sourire, juste un peu de chaleur humaine. Et enfin Père Noël, s’il te plaît, offre leur un miracle, la pensée d’un ange qui les apaiseront et qui les aideront à continuer à vivre comme ce qu’auraient voulu ceux qui sont partis. J’espère de tout mon coeur que  tu arriveras à donner un peu d’espoir, de force, et d’étincelles à tous ceux qui sont dans le besoin. Je te promet que nous y mettrons tous du nôtre afin que nos souhaits de Noël ne se limitent pas à un jour ou à une nuit, mais qu’il en soit ainsi toute notre vie.
Affectueusement,
Anaïs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *