Edito #4

Tout s’éclaire

Comme le slogan aussi célèbre que sa barre au caramel et cacahuètes qui se coincent sous nos dents, si vous cherchez encore des raisons, autres que fêter les poissons, ou un mantra pour ces 31 jours, comprenez qu’en mars tout s’éclaire.

Nous avons passé assez de temps avec notre allié chouchou, le plaid, devenu notre seconde peau, à lui parler de nos envies de soleil, de nos désaccords sur les choix de vie, des protagonistes de nos séries préférées et lui avoir fait partagé notre monodiète fromage (c’est ce que l’on appelle hiberner et non de la no-life ! À bon entendeur…)

C’est le moment de nous séparer de notre chrysalide polaire et de passer aux travaux pratiques ! On se retire des conditionnements, et quoi de mieux pour commencer que la mise en valeur des femmes – portrait, moodboards et nouvelle rubrique – on s’allège de nos produits cosmétiques par du tri, on module, on restaure son intérieur pour se projeter avec de nouvelles ondes. On continue d’essayer et de s’amuser avec les pièces tendances, on fleurit ses plats et l’on s’échappe vite et bien.

Le champs des possibles est ouvert, levons un peu plus haut notre regard et l’on verra la douce luminosité du printemps s’étendre.

Lucile Pasquereau,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *