Lingerie apparente

La saison prochaine, la lingerie s’invite  sans pudeur dans nos looks. Elle sera visible ou ne sera pas. Seules les timides oseront sortir en nuisette. Le soutien-gorge s’impose comme le nouveau top et la culotte s’affiche sans complexe.   Tel un bijou le dessous se porte sur un top ton sur ton chez Isabel Marant, ou rappelle de manière insolente le coordonné qu’il forme avec une culotte haute, comme observé chez Giambattista Valli. Chez Prada l’excentricité règne en associant brassière parsemée de plumes sur chemise motifs seventies.    La mode du crop top nous dictait de le porter avec des tailles hautes pour plus d’élégance. Cette fois les ventres semblent devoir se dénuder. Alexander Wang qui opte pour la taille basse l’habille graphiquement de liens très fins, alors que Victoria Beckham ou encore 3.1 Philip Lim nous  proposent des silhouettes plus nonchalantes entre « saut du lit », et sporty, pour soirée chic.   Si lingerie et pyjama semblent être le parfait combo, le soutien-gorge ne sera jamais aussi bien assemblé qu’avec un pantalon  Palazzo rappelant ainsi le style plage des années 20. Un look repéré chez Blumarine et A.L.C, et Emporio Armani.     Out la dentelle, les plus sexy de la fashionsphères craqueront pour les looks repérés chez Jeremy Scott et sa version soutien-gorge en vinyle, ou 3.1 Philipp Lim et son triangle en cuir clouté. Enfin pour un dévoilement plus travaillé, Altuzarra nous propose une version volantée et fleurie, et Julien McDonald un modèle graphique pas trop lingerie.   Les plus frileuses se couvriront de vestes ou de chemises, mais devront manquer cruellement de subtilité. La tendance n’est plus à dévoiler quelques millimètres de dentelle mais à cheminer de manière déboutonnée. Chez Brock Collection, John Galliano, ou encore Fendi on opte pour des dessous de soie aux couleurs sages.  s, tandis que la dentelle noire s’invite chez Giambattista Valli réveillant un look jeune fille en fleur ou encore chez Saint Laurent sous un smoking de grand soir.   Si vous n’êtes pas d’humeur  à couvrir vos seins, cette saison est aussi celle de la culotte : haute comme chez Each X Other, John Galliano, Lanvin (…), OU en soie ,sous tablier chez Fendi, et sous un trench chez Rossella Jardini. La saison prochaine, la lingerie s’invite  sans pudeur dans nos looks. Elle sera visible ou ne sera pas. Seules les timides oseront sortir en nuisette. Le soutien-gorge s’impose comme le nouveau top et la culotte s’affiche sans complexe.   Tel un bijou le dessous se porte sur un top ton sur ton chez Isabel Marant, ou rappelle de manière insolente le coordonné qu’il forme avec une culotte haute, comme observé chez Giambattista Valli. Chez Prada l’excentricité règne en associant brassière parsemée de plumes sur chemise motifs seventies.    La mode du crop top nous dictait de le porter avec des tailles hautes pour plus d’élégance. Cette fois les ventres semblent devoir se dénuder. Alexander Wang qui opte pour la taille basse l’habille graphiquement de liens très fins, alors que Victoria Beckham ou encore 3.1 Philip Lim nous  proposent des silhouettes plus nonchalantes entre « saut du lit », et sporty, pour soirée chic.   Si lingerie et pyjama semblent être le parfait combo, le soutien-gorge ne sera jamais aussi bien assemblé qu’avec un pantalon  Palazzo rappelant ainsi le style plage des années 20. Un look repéré chez Blumarine et A.L.C, et Emporio Armani.     Out la dentelle, les plus sexy de la fashionsphères craqueront pour les looks repérés chez Jeremy Scott et sa version soutien-gorge en vinyle, ou 3.1 Philipp Lim et son triangle en cuir clouté. Enfin pour un dévoilement plus travaillé, Altuzarra nous propose une version volantée et fleurie, et Julien McDonald un modèle graphique pas trop lingerie.   Les plus frileuses se couvriront de vestes ou de chemises, mais devront manquer cruellement de subtilité. La tendance n’est plus à dévoiler quelques millimètres de dentelle mais à cheminer de manière déboutonnée. Chez Brock Collection, John Galliano, ou encore Fendi on opte pour des dessous de soie aux couleurs sages.  s, tandis que la dentelle noire s’invite chez Giambattista Valli réveillant un look jeune fille en fleur ou encore chez Saint Laurent sous un smoking de grand soir.   Si vous n’êtes pas d’humeur  à couvrir vos seins, cette saison est aussi celle de la culotte : haute comme chez Each X Other, John Galliano, Lanvin (…), OU en soie ,sous tablier chez Fendi, et sous un trench chez Rossella Jardini. La saison prochaine, la lingerie s’invite  sans pudeur dans nos looks. Elle sera visible ou ne sera pas. Seules les timides oseront sortir en nuisette. Le soutien-gorge s’impose comme le nouveau top et la culotte s’affiche sans complexe.   Tel un bijou le dessous se porte sur un top ton sur ton chez Isabel Marant, ou rappelle de manière insolente le coordonné qu’il forme avec une culotte haute, comme observé chez Giambattista Valli. Chez Prada l’excentricité règne en associant brassière parsemée de plumes sur chemise motifs seventies.    La mode du crop top nous dictait de le porter avec des tailles hautes pour plus d’élégance. Cette fois les ventres semblent devoir se dénuder. Alexander Wang qui opte pour la taille basse l’habille graphiquement de liens très fins, alors que Victoria Beckham ou encore 3.1 Philip Lim nous  proposent des silhouettes plus nonchalantes entre « saut du lit », et sporty, pour soirée chic.   Si lingerie et pyjama semblent être le parfait combo, le soutien-gorge ne sera jamais aussi bien assemblé qu’avec un pantalon  Palazzo rappelant ainsi le style plage des années 20. Un look repéré chez Blumarine et A.L.C, et Emporio Armani.     Out la dentelle, les plus sexy de la fashionsphères craqueront pour les looks repérés chez Jeremy Scott et sa version soutien-gorge en vinyle, ou 3.1 Philipp Lim et son triangle en cuir clouté. Enfin pour un dévoilement plus travaillé, Altuzarra nous propose une version volantée et fleurie, et Julien McDonald un modèle graphique pas trop lingerie.   Les plus frileuses se couvriront de vestes ou de chemises, mais devront manquer cruellement de subtilité. La tendance n’est plus à dévoiler quelques millimètres de dentelle mais à cheminer de manière déboutonnée. Chez Brock Collection, John Galliano, ou encore Fendi on opte pour des dessous de soie aux couleurs sages.  s, tandis que la dentelle noire s’invite chez Giambattista Valli réveillant un look jeune fille en fleur ou encore chez Saint Laurent sous un smoking de grand soir.   Si vous n’êtes pas d’humeur  à couvrir vos seins, cette saison est aussi celle de la culotte : haute comme chez Each X Other, John Galliano, Lanvin (…), OU en soie ,sous tablier chez Fendi, et sous un trench chez Rossella Jardini. La saison prochaine, la lingerie s’invite  sans pudeur dans nos looks. Elle sera visible ou ne sera pas. Seules les timides oseront sortir en nuisette. Le soutien-gorge s’impose comme le nouveau top et la culotte s’affiche sans complexe.   Tel un bijou le dessous se porte sur un top ton sur ton chez Isabel Marant, ou rappelle de manière insolente le coordonné qu’il forme avec une culotte haute, comme observé chez Giambattista Valli. Chez Prada l’excentricité règne en associant brassière parsemée de plumes sur chemise motifs seventies.    La mode du crop top nous dictait de le porter avec des tailles hautes pour plus d’élégance. Cette fois les ventres semblent devoir se dénuder. Alexander Wang qui opte pour la taille basse l’habille graphiquement de liens très fins, alors que Victoria Beckham ou encore 3.1 Philip Lim nous  proposent des silhouettes plus nonchalantes entre « saut du lit », et sporty, pour soirée chic.   Si lingerie et pyjama semblent être le parfait combo, le soutien-gorge ne sera jamais aussi bien assemblé qu’avec un pantalon  Palazzo rappelant ainsi le style plage des années 20. Un look repéré chez Blumarine et A.L.C, et Emporio Armani.     Out la dentelle, les plus sexy de la fashionsphères craqueront pour les looks repérés chez Jeremy Scott et sa version soutien-gorge en vinyle, ou 3.1 Philipp Lim et son triangle en cuir clouté. Enfin pour un dévoilement plus travaillé, Altuzarra nous propose une version volantée et fleurie, et Julien McDonald un modèle graphique pas trop lingerie.   Les plus frileuses se couvriront de vestes ou de chemises, mais devront manquer cruellement de subtilité. La tendance n’est plus à dévoiler quelques millimètres de dentelle mais à cheminer de manière déboutonnée. Chez Brock Collection, John Galliano, ou encore Fendi on opte pour des dessous de soie aux couleurs sages.  s, tandis que la dentelle noire s’invite chez Giambattista Valli réveillant un look jeune fille en fleur ou encore chez Saint Laurent sous un smoking de grand soir.   Si vous n’êtes pas d’humeur  à couvrir vos seins, cette saison est aussi celle de la culotte : haute comme chez Each X Other, John Galliano, Lanvin (…), OU en soie ,sous tablier chez Fendi, et sous un trench chez Rossella Jardini. La saison prochaine, la lingerie s’invite  sans pudeur dans nos looks. Elle sera visible ou ne sera pas. Seules les timides oseront sortir en nuisette. Le soutien-gorge s’impose comme le nouveau top et la culotte s’affiche sans complexe.   Tel un bijou le dessous se porte sur un top ton sur ton chez Isabel Marant, ou rappelle de manière insolente le coordonné qu’il forme avec une culotte haute, comme observé chez Giambattista Valli. Chez Prada l’excentricité règne en associant brassière parsemée de plumes sur chemise motifs seventies.    La mode du crop top nous dictait de le porter avec des tailles hautes pour plus d’élégance. Cette fois les ventres semblent devoir se dénuder. Alexander Wang qui opte pour la taille basse l’habille graphiquement de liens très fins, alors que Victoria Beckham ou encore 3.1 Philip Lim nous  proposent des silhouettes plus nonchalantes entre « saut du lit », et sporty, pour soirée chic.   Si lingerie et pyjama semblent être le parfait combo, le soutien-gorge ne sera jamais aussi bien assemblé qu’avec un pantalon  Palazzo rappelant ainsi le style plage des années 20. Un look repéré chez Blumarine et A.L.C, et Emporio Armani.     Out la dentelle, les plus sexy de la fashionsphères craqueront pour les looks repérés chez Jeremy Scott et sa version soutien-gorge en vinyle, ou 3.1 Philipp Lim et son triangle en cuir clouté. Enfin pour un dévoilement plus travaillé, Altuzarra nous propose une version volantée et fleurie, et Julien McDonald un modèle graphique pas trop lingerie.   Les plus frileuses se couvriront de vestes ou de chemises, mais devront manquer cruellement de subtilité. La tendance n’est plus à dévoiler quelques millimètres de dentelle mais à cheminer de manière déboutonnée. Chez Brock Collection, John Galliano, ou encore Fendi on opte pour des dessous de soie aux couleurs sages.  s, tandis que la dentelle noire s’invite chez Giambattista Valli réveillant un look jeune fille en fleur ou encore chez Saint Laurent sous un smoking de grand soir.   Si vous n’êtes pas d’humeur  à couvrir vos seins, cette saison est aussi celle de la culotte : haute comme chez Each X Other, John Galliano, Lanvin (…), OU en soie ,sous tablier chez Fendi, et sous un trench chez Rossella Jardini. La saison prochaine, la lingerie s’invite  sans pudeur dans nos looks. Elle sera visible ou ne sera pas. Seules les timides oseront sortir en nuisette. Le soutien-gorge s’impose comme le nouveau top et la culotte s’affiche sans complexe.   Tel un bijou le dessous se porte sur un top ton sur ton chez Isabel Marant, ou rappelle de manière insolente le coordonné qu’il forme avec une culotte haute, comme observé chez Giambattista Valli. Chez Prada l’excentricité règne en associant brassière parsemée de plumes sur chemise motifs seventies.    La mode du crop top nous dictait de le porter avec des tailles hautes pour plus d’élégance. Cette fois les ventres semblent devoir se dénuder. Alexander Wang qui opte pour la taille basse l’habille graphiquement de liens très fins, alors que Victoria Beckham ou encore 3.1 Philip Lim nous  proposent des silhouettes plus nonchalantes entre « saut du lit », et sporty, pour soirée chic.   Si lingerie et pyjama semblent être le parfait combo, le soutien-gorge ne sera jamais aussi bien assemblé qu’avec un pantalon  Palazzo rappelant ainsi le style plage des années 20. Un look repéré chez Blumarine et A.L.C, et Emporio Armani.     Out la dentelle, les plus sexy de la fashionsphères craqueront pour les looks repérés chez Jeremy Scott et sa version soutien-gorge en vinyle, ou 3.1 Philipp Lim et son triangle en cuir clouté. Enfin pour un dévoilement plus travaillé, Altuzarra nous propose une version volantée et fleurie, et Julien McDonald un modèle graphique pas trop lingerie.   Les plus frileuses se couvriront de vestes ou de chemises, mais devront manquer cruellement de subtilité. La tendance n’est plus à dévoiler quelques millimètres de dentelle mais à cheminer de manière déboutonnée. Chez Brock Collection, John Galliano, ou encore Fendi on opte pour des dessous de soie aux couleurs sages.  s, tandis que la dentelle noire s’invite chez Giambattista Valli réveillant un look jeune fille en fleur ou encore chez Saint Laurent sous un smoking de grand soir.   Si vous n’êtes pas d’humeur  à couvrir vos seins, cette saison est aussi celle de la culotte : haute comme chez Each X Other, John Galliano, Lanvin (…), OU en soie ,sous tablier chez Fendi, et sous un trench chez Rossella Jardini.

 


La saison prochaine, la lingerie s’invite  sans pudeur dans nos looks. Elle sera visible ou ne sera pas. Seules les timides oseront sortir en nuisette. Le soutien-gorge s’impose comme le nouveau top et la culotte s’affiche sans complexe. 

Tel un bijou le dessous se porte sur un top ton sur ton chez Isabel Marant, ou rappelle de manière insolente le coordonné qu’il forme avec une culotte haute, comme observé chez Giambattista Valli. Chez Prada l’excentricité règne en associant brassière parsemée de plumes sur chemise motifs seventies.  

La mode du crop top nous dictait de le porter avec des tailles hautes pour plus d’élégance. Cette fois les ventres semblent devoir se dénuder. Alexander Wang qui opte pour la taille basse l’habille graphiquement de liens très fins, alors que Victoria Beckham ou encore 3.1 Philip Lim nous  proposent des silhouettes plus nonchalantes entre « saut du lit », et sporty, pour soirée chic. 

Si lingerie et pyjama semblent être le parfait combo, le soutien-gorge ne sera jamais aussi bien assemblé qu’avec un pantalon  Palazzo rappelant ainsi le style plage des années 20. Un look repéré chez Blumarine et A.L.C, et Emporio Armani. 

 Out la dentelle, les plus sexy de la fashionsphères craqueront pour les looks repérés chez Jeremy Scott et sa version soutien-gorge en vinyle, ou 3.1 Philipp Lim et son triangle en cuir clouté. Enfin pour un dévoilement plus travaillé, Altuzarra nous propose une version volantée et fleurie, et Julien McDonald un modèle graphique pas trop lingerie. 

Les plus frileuses se couvriront de vestes ou de chemises, mais devront manquer cruellement de subtilité. La tendance n’est plus à dévoiler quelques millimètres de dentelle mais à cheminer de manière déboutonnée. Chez Brock Collection, John Galliano, ou encore Fendi on opte pour des dessous de soie aux couleurs sages.  s, tandis que la dentelle noire s’invite chez Giambattista Valli réveillant un look jeune fille en fleur ou encore chez Saint Laurent sous un smoking de grand soir. 

Si vous n’êtes pas d’humeur  à couvrir vos seins, cette saison est aussi celle de la culotte : haute comme chez Each X Other, John Galliano, Lanvin (…), OU en soie ,sous tablier chez Fendi, et sous un trench chez Rossella Jardini. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *