Le Cool

En scrollant ma timeline Facebook, deux nouvelles me sont apparues :l’album Homework des Daft Punk fête ses 20 ans et American Apparel n’est plus. Quand deux piliers de l’adolescence prennent des chemins divers, ça bouleverse.

C’est l’étrange sensation de se revoir 10 ans en arrière et se rendre compte que maintenant le temps commence à avoir un impact émotionnel, celui d’une certaine époque et de ses souvenirs, et commencer une phrase par :’’Il y a dix ans…’’

Que nous sommes les « vieux » de la décennie en dessous. Avec une certaine souplesse puisque les jeunes d’aujourd’hui font déjà plus âgés que leur âge et je me pose cette question : était-ce le même regard qui se posait sur nous, à nos 15 ans ?

Quelle image renvoyait la musique de Daft Punk ou les photos sexistes d’A.A, aux yeux de nos parents (ne parlons pas de nos grands-parents !) pendant que notre propre sens du cool s’aiguisait.

Alors évidemment une génération pro Fun Radio ou pro Skyrock trouvait bien ennuyant le trajet sous RTL2 ou pire Nostalgie. Mais je dois l’admettre aujourd’hui RTL2 me fait plus de bien que Fun.

Est-ce que je perds en coolitude ?

Je commence à avoir des discours de vieille, quand je vois ces pré pubères, je ressens le fossé intergénérationnel et c’est assez troublant.

J’ai la chance non pas d’avoir dans mon entourage proche des ados mais celle d’en côtoyer 25 chaque jours, alors le temps de les observer et voir ce fossé, je l’ai !

Un exemple : La première fois que l’on m’a demandé si je connaissais Gradur, je me suis demandée quelle était la blague ? (sérieux c’est quoi ce nom ???!) Sous mon regard interrogateur j’ai eu comme réponse celui d’un regard un peu moqueur qui aurait presque pu me faire passer pour une looseuse et être montrée du doigt avec pour réplique « OUUUU elle connaît pas Gradur ! » (L’absence de négation est voulue). Pour défendre mon côté cool je ne pouvais même pas répliquer que son collier choker, je le portais déjà avant eux, ce qui aurait pu trahir mon âge et ma crédibilité auprès d’eux.

Cela m’a un peu piqué, je ne suis pas ‘’cool’’ à leur niveau musical- certes je ne perds rien mais quand même j’insiste ça pique.

Et je vous avoue, je suis assez effrayée par ce que les médias, l’industrie musicale et celle de la mode leur offre. Je n’arrive pas à cerner ce que la culture pop adolescente actuelle pourra bien laisser comme héritage dans 10 ans.

Est-ce que je deviens réac’, ou y-at-il simplement un regard du cool pour chaque générations ?

Je pense avoir un débat au prochain repas de famille….

Lucile Pasquereau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *